Quelques astuces pour choisir son investissement immobilier ?

Lorsqu’il est question de réaliser des investissements dans le secteur de l’immobilier, plusieurs personnes s’interrogent sur la qualité et la rentabilité de cet investissement. Pour se convaincre que c’est le bon choix, chacun défini les critères d’évaluations qui lui sont propres. Cependant, l’émotivité et l’affection jouent parfois sur ces critères qui ne sont plus objectifs. Découvrez ici quelques critères universels de choix du bon investissement.

Étudier la demande locative

L’un des tout premiers critères de choix d’un bon investissement immobilier est de se renseigner sur la demande locative de la zone où vous désirez investir. Comment y arriver ? Il suffit de faire appel au dispositif PINEL qui n’est accessible que dans des zones sous tensions locatives. En d’autres termes, ce dispositif vous permet de savoir si une zone est en manque de logement ou pas avant d’y faire des investissements immobiliers.

Se renseigner sur la rentabilité locative

Bien évidemment, vous saviez déjà qu’il est imprudent, voire suicidaire de réaliser des investissements dans un bien immobilier sans avoir aucune information sur sa rentabilité locative. Et sur ce point, les avis des investisseurs diffèrent souvent compte tenu de la divergence des modes de calculs employés par chacun. Mais, il est assez réducteur de calculer la rentabilité à partir du loyer et du montant de l’investissement comme le font beaucoup de personnes. L’idéal est par exemple de tenir comptes des éléments tels que l’imposition, les divers travaux de rénovation, la revalorisation du bien, etc. Cela permet d’éviter les surprises désagréables.

Analyser l’évolution du prix de l’immobilier dans la zone

Peu d’investisseurs taillent vraiment d’importance à ce critère pourtant très capital dans l’univers de l’immobilier. Une bonne analyse de l’évolution du prix de l’immobilier dans la zone où vous désirez investir vous donnera plus de précision sur vos futurs revenus. Comme exemple, il serait incohérent de réaliser des investissements immobiliers dans un secteur ou une zone où le revenu locatif chute progressivement au long des années. Ceci, même si la rentabilité locative de cette zone est a priori élevée. Il ne suffit donc pas de vous baser sur le revenu mensuel à tirer de votre investissement, mais de prendre aussi en compte la revalorisation du bien immobilier.